"Les antibiotiques, c'est pas automatique!"



Tout d’abord, qu’est-ce qu’un antibiotique ?

C’est une substance chimique, qui a faible dose va agir sur le métabolisme de bactéries afin d’arrêter leur croissance ou de les tuer.

Cette substance va être, le plus souvent, produite naturellement par des micro-organismes tels que des bactéries ou des champignons. En effet, elle va leur être utile pour éliminer les bactéries qui leur font concurrence dans leur environnement naturel.
Aujourd’hui, il en existe prés de 10 000 mais seulement une centaine est utilisée chez l’homme. Ils peuvent agir de différentes manières.
- Toutes les bactéries sont protégées de l'environnement extérieur par une paroi, plus ou moins épaisse. Certains antibiotiques vont stopper la formation de cette dernière, rendant la bactérie très vulnérable, ce qui va entraîner sa lyse, c'est à dire sa mort. C'est le cas de la pénicilline.
- D'autres antibiotiques agissent différemment, au niveau de la membrane, en inhibant la synthèse des protéines , ou encore en inhibant la synthèse des acides ribonucléiques.

                        

Depuis 2002, il existe une campagne d’information, intitulée « les antibiotiques c’est pas automatique » et visant à réduire l’utilisation de ces antibiotiques en France (campagne lancée par le CNAM, Caisse National de l’Assurance Maladie). En effet, dans certaines situations telles que les infections virales respiratoires comme la grippe ou la bronchiolite, les antibiotiques n'auront aucun effet thérapeutique car les virus ne sont pas sensibles à leur action.


Quels sont les messages de la campagne d’information?

- Les antibiotiques sont inefficaces contre les infections virales.
Les antibiotiques agissaient uniquement sur les bactéries, et ne sont pas efficaces sur les virus. En effet, les bactéries et les virus sont très différents. Déjà par leur taille, la bactérie est beaucoup plus grosse que le virus. De plus, la bactérie est considérée comme un être vivant contrairement au virus. Mais surtout, les virus ne sont composés que d'un seul type d'acides nucléiques ADN ou ARNm, ne possèdent pas de paroi, et ne peuvent pas synthétiser leurs propres protéines.  Les antibiotiques ont été créés pour s’attaquer aux bactéries, et sont donc inefficaces contre les virus, car ils possèdent un metabolisme totalement différent.

- Les infections bénignes ne justifient pas la prise d’antibiotiques, en particulier chez les enfants qui renforcent leur système immunitaire.
Les antibiotiques vont contribuer à un développement moins efficace des défenses. En effet, le système a besoin d’être en contact avec des microbes pour acquérir une bonne immunité. A chaque contamination bactérienne, le système immunitaire crée des anticorps efficaces, ce qui ne sera plus le cas, ou à un degré bien moindre, lors de la prise d’antibiotiques. Ainsi, lors d’une infection, nos défenses vont être amoindries car elles n’ont pas le temps d’agir, ni de se développer.

- Les antibiotiques n’ont aucun effet direct sur la fièvre.
Pour la fièvre, les antibiotiques vont seulement arrêter la multiplication de bactéries et donc diminuer les stimuli qui font monter la fièvre.

- Les antibiotiques ne sont pas des médicaments anodins : ils comportent parfois des effets indésirables.
Chaque médicament a des effets secondaires non souhaités tels que des problèmes digestifs, ou encore des nausées. Les antibiotiques aussi. En effet, ils ont une action sur les bactéries que l’on garde volontairement. Mais ces effets secondaires apparaissent souvent en cas de longs traitements.

Cette année, l’assurance maladie a lancé une nouvelle campagne de pub, le 31 octobre 2012, intitulée « les antibiotiques, utilisés à tort, ils deviendront moins fort ».
En effet, les bactéries peuvent développer une résistance à ces antibiotiques.

Mais qu’est-ce que la résistance aux antibiotiques ?

Il s’agit de la capacité de certaines bactéries à survivre malgré un traitement antibiotique. Ils deviendront alors "moins forts" et donc moins efficaces. Dans le cas de la résistance, la cible de l'antibiotique est modifiée, il ne s'y fixe donc plus. La bactérie peut aussi produire cette cible en excès, et l'antibiotique ne va donc pas pouvoir tout fixer. Il va ainsi devenir inefficace . Plus on va utiliser un antibiotique, plus la bacterie va s'y habituer et donc développer une résistance. Ainsi, les symptômes vont durer plus longtemps, il va y avoir des rechutes, et un traitement rallongé par un autre antibiotique. C’est pour cela qu’il est impératif de n’utiliser les antibiotiques que lorsque c’est nécessaire et de bien suivre les doses prescrites ainsi que la durée du traitement.

Attention, ne pas terminer un traitement antibiotique peut entraîner une rechute ! En effet, ils sont prévus pour être administrés en traitement complet. Même si on peut penser être guéri, certaines bactéries sont encore là. L’arrêt du traitement va leur permettre de se redévelopper mais cette fois-ci de manière plus résistante. Il sera donc nécessaire de prolonger le traitement.

Alors afin de bien utiliser les antibiotiques, il faut :
- Les prendre uniquement lors d’une infection bactérienne
- Ne pas les prendre lors d’une infection bénigne, mais laisser le médecin en décider
- Suivre les doses prescrites

Aucun commentaire:

Publier un commentaire