Contaminer pour soigner



Ce concept peut sembler étranger, toutefois on commence de plus en plus à chercher à soigner des maladies aujourd'hui incurables grâce à … des virus !

En effet, il arrive aujourd'hui de soigner certaines maladies génétiques par l'apport du gène déficient grâce aux virus. Ceux-ci transportent de l'ADN et sont capables de l'implanter dans une cellules.

On parle alors de thérapie génique.



Cette technique à connu son premier vrai succès en 2000 avec la guérison de 2 « bébés-bulles » : bébés dont le système immunitaire est déficient et qui ne peuvent survivre dans un milieu non stérile. En introduisant le gêne non muté dans les cellules déficiente par le biais d'un rétrovirus de souris, ces enfants ont put sortir de leur « bulle ».




Mais on ne cesse de découvrir des solutions pour guérir les maladies qui ne connaissent pas encore de médicaments.

Parmi elles, on a découvert en 2005 qu'il était possible de guérir la mucoviscidose par le biais de deux virus meurtriers, le sida et Ebola.

En utilisant le VIH pour ses capacités à ajouter des gènes à l'ADN des cellules hôte, et les protéines de surface du virus Ebola pour sa capacité à se lier aux cellules du poumon, l'espoir de soigner un jour la mucoviscidose persiste.



Mais la thérapie génique nous cache encore bien des choses, et l'utilisation de virus aussi dangereux posent certains problèmes.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire